•    En ce début de mois de juin, je vous propose un excellent petit documentaire sur sainte Thérèse de Lisieux. Il est surtout intéressant pour ceux/celles qui ne connaissent pas beaucoup Thérèse. À partager sans modération.

     

     

     

       Bon mois de juin à chacun(e) ! yes


    votre commentaire
  •    Bonjour ou bonsoir,

       Aujourd'hui nous célébrons la fête de Sainte Jeanne d'Arc, sainte très chère à Sainte Thérèse de Lisieux.

       Jeanne d'Arc est née vers 1412 à Domrémy en Lorraine, et morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen en Normandie. Héroïne du patriotisme français, elle est co-patronne de la France tout comme Sainte Thérèse de Lisieux.

       Nous voyons ici, sur le portrait ci-dessous, les trois patronnes de la France : la Vierge Marie, les deux co-patronnes Thérèse et Jeanne d'Arc.

    Thérèse et Jeanne d'Arc

       Thérèse, dans ses écrits, ne cachera pas son admiration pour Jeanne d'Arc. Elle écrira et mettra en scène sa première "Récréation Pieuse" en l'honneur de Jeanne. Vous pouvez voir l'intégralité de la "Récréation Pieuse no 1" (RP1) dans les Archives du Carmel de Lisieux en cliquant sur Récréation Pieuse 1 (la page ouvrira dans un nouvel onglet)

    Thérèse et Jeanne d'Arc

    Thérèse et Jeanne d'Arc

     

       Dieu qui a choisi sainte Jeanne d'Arc pour défendre son pays contre l'envahisseur, accorde-nous, par son intercession, de travailler pour la justice et de vivre dans la paix. Amen

     

     

     

       Bonne fête de Sainte Jeanne d'Arc à chacun(e) !

       Bonne fête de la Pentecôte en ce Dimanche 31 mai ! yes

       Denis


    votre commentaire
  •    Sainte Thérèse nous fait comprendre, dans sa magnifique poésie " Pourquoi je t'aime, ô Marie ! ", que les coeurs de Marie et Jésus sont intimement liés.

       Elle nous dit quelque chose de très significatif au sujet de ce lien profond entre la Mère, la Vierge Marie, et Jésus son Fils. Et ce même lien qui les unis est le même lien qui nous unis au coeur de Marie.

       Tu nous aime Marie, comme Jésus nous aime.( 22e couplet de la poésie " Pourquoi je t'aime, ô Marie ! " )

    Bonne fête de Notre Dame de Fatima !

       Alors, ce qu'il faut bien comprendre de cette amour tout particulier entre Thérèse et la Sainte Vierge Marie, c'est tout simple :

    À Jésus par Marie !

    À Marie par Thérèse !

      

       En ce jour du 13 mai, je vous souhaite une Bonne fête de Notre Dame de Fatima ! yes

       Vous avez ci-dessous la poésie complète chantée par le Choeur des Carmélites de France.

     


    votre commentaire
  • L'Annonciation du Seigneur

     

    Messe

    de

    L'Annonciation du Seigneur

     

    Prière d'ouverture

    « Seigneur, Tu as voulu que ton Verbe prît chair dans le sein de la Vierge Marie ; puisque nous reconnaissons en Lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d'être participants de sa Nature divine. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! »

     

    Première Lecture du Livre du prophète Isaïe (Is 7, 10-14 ; 8, 10)

    « En ces jours-là, le Seigneur parla ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit : « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors : « Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur Lui-même vous donnera un Signe : voici que la Vierge est enceinte, elle enfantera un Fils, qu’elle appellera Emmanuel, car Dieu est avec nous ».

     

    Psaume 39(40)

    R. Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté.

    Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, 
    tu as ouvert mes oreilles ;
    tu ne demandais ni holocauste ni victime,
    alors j’ai dit : « Voici, je viens.  R.

    « Dans le livre, est écrit pour moi
    ce que tu veux que je fasse.
    Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
    ta loi me tient aux entrailles. »  R.

    J’annonce la justice
    dans la grande assemblée ;
    vois, je ne retiens pas mes lèvres,
    Seigneur, tu le sais.  R.

    Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur,
    je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ;
    j’ai dit ton amour et ta vérité
    à la grande assemblée.  R.

     

    Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Hébreux (He 10, 4-10)

    « Frères, il est impossible que du sang de taureaux et de boucs enlève les péchés. Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais Tu m’as formé un corps. Tu n’as pas agréé les holocaustes ni les sacrifices pour le péché ; alors, j’ai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire Ta volonté, ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre. Le Christ commence donc par dire : Tu n’as pas voulu ni agréé les sacrifices et les offrandes, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, ceux que la Loi prescrit d’offrir. Puis Il déclare : Me voici, je suis venu pour faire Ta volonté. Ainsi, Il supprime le premier état de choses pour établir le second. Et c’est grâce à cette Volonté que nous sommes sanctifiés, par l’Offrande que Jésus Christ a faite de son Corps, une fois pour toutes »

     

    Gloire et Louange à Toi Seigneur Jésus !
    « Le Verbe s’est fait chair, Il a habité parmi nous et nous avons vu sa Gloire »
    Gloire et Louange à Toi Seigneur Jésus !

     

    Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 1, 26-38)

    « En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je Vous salue, comblée de Grâce, le Seigneur est avec Vous ». À cette Parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette Salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé Grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un Fils ; tu Lui donneras le Nom de Jésus. Il sera grand, Il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David son père ; Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son Règne n’aura pas de fin ». Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la Puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi Celui qui va naître sera Saint, Il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu ». Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta Parole ». Alors l’ange la quitta ».

     

    Prière après la communion

    « Par cette Communion, Seigneur, fortifie en nos cœurs la vraie foi, afin qu'ayant proclamé le Fils de la Vierge vrai Dieu et vrai homme, nous parvenions au Salut et à la Joie éternelle par la puissance de sa Résurrection. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi, dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! »

      

      

    Bonne fête de l'Annonciation à tous ! yes

    Denis

     

    Allez voir ma liste de lecture "Vierge Marie"                       


    votre commentaire
  • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 2, 1-12

     

    « Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l'orient et nous sommes venus se prosterner devant lui. »

    En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.

    Il lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »

    Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ; puis il les envoyat à Bethléem en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, venez me l'annoncer pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent.

    Et voici que l'étoile qu'ils avaient vue à l'orient les précédait, jusqu'à ce qu'elle vienne s'arrêter au-dessus de l'endroit où se trouvait l'enfant.

    Quand ils virent l'étoile, ils se réjouirent d'une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.

    Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. »

     

    Bonne fête de l'Épiphanie !

     

     

    Bonne fête de l'Épiphanie à tous !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires